La Langue des Cygnes – En Salle – En Tournée

La Langue des Cygnes

Création 2023

Prochainement en Bourgogne-Franche Comté:     

Mercredi 21 et jeudi 22 février 2024. Festival A Pas Contés à la Minoterie, Salle Rose, à Dijon (21).

Photo Yves Petit

Spectacle de haute volée !

Un danseur et une marionnettiste fusionnent leurs arts pour raconter, presque sans mots leur propre histoire, celle de leurs doutes de vilains petits canards métamorphosés en rêves de cygnes. A tire d’aile. Leur envol a soulevé de terre d’autres inspirations : celles d’une conteuse sourde, d un musicien, d’un cinéaste… Presque seul sur scène, Andy Scott Ngoua danse avec leurs présences volatiles sous forme d’images projetées, de décor mouvant, de marionnettes de corps et de musique. Avec la marionnettiste Laurie Cannac, ils présentent ici une interprétation onirique du conte d’Andersen, avec inventivité, passion et poésie.

TEASER-Langue des Cygnes de Fabien Guillermont.

Laurie Cannac directrice artistique, a préalablement adapté deux spectacles Faim de Loup et JeVeuxJeVeuxJeVeux en y intégrant une comédienne signante. Elle avait envie d’aller plus loins.

Pour  »La Langue des Cygnes », le spectacle est directement écrit en Langue des Signes Française, avec une équipe d’artistes sourds en collaboration avec la direction artistique. Une attention particulière a été donnée à la qualité et la richesse de la langue des signes pour les sourds signant et tout autant à ce qu’elle évoque en terme d’émotion et de sens. Il s’agit d’une double écriture. Une partie est signée par la comédienne sourde -projetée- Karine Feuillebois, qui joue le rôle de la mère du vilain petit Canard, et une partie est intégrée à la danse d’Andy Scott Ngoua, chorégraphe et danseur gabonais, qui interprète le rôle principal du Vilain petit Canard.

Ce spectacle est une collaboration entre Laurie Cannac marionnettiste de Corps et Andy Scott Ngoua Chorégraphe. Avant de se lancer dans cette aventure, les deux artistes ont mené préalablement une recherche fondamentale pour trouver la fusion entre leurs deux arts. Au cours de laquelle ils ont d’ailleur rencontré Adri Sergent, musicien multiinstrumentiste, qui accompagne le spectacle en musique Live.

 »La Langue des Cygnes » est librement inspiré du conte du Vilain Petit Canard d’Andersen. Ce n’est pas le côté misérabiliste de l’exclu, mais la façon dont les épreuves lui apporte la force et le construisent, l’amène à se trouver lui-même, qui a intéressé Andy et Laurie.

Tous les langages visuels sont équilibrés, presque sans mots, pour que chacun puisse se raconter sa propre histoire, de son propre vilain petit canard.

PLANNING DE REPRESENTATIONS

Premières

Premières du 9 au 22 mars 2023 au  Mouffetard, Théâtre des arts de la marionnette à Paris, en collaboration avec l’International Visual Theater.

Saison 2023-2024

Samedi 23 et Dimanche 24 septembre 2023. Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières (08) –Salle Arthur- (Pastille 11).

Mardi 17 octobre 2023. Festival Contes Givrés à l’Espace Culturel Louis Aragon (ECLA), à Saint-Vallier (71).       

Jeudi 9 et Vendredi 10 novembre 2023. Les Scènes du Jura, au Théâtre de Lons-le-Saunier (39).

Vendredi 8, samedi 9 et lundi 11 décembre 2023. L’Opéra de Paris, à l’ Opéra Bastille (75).

Mercredi 21 et jeudi 22 février 2024. Festival A Pas Contés à la Minoterie, Salle Rose, à Dijon (21).

Du 21 au 26 mars 2024. Communauté d’Agglomération Pays Basque (64).

Jeudi 28 mars 2024. L’Agora , Théâtre Saragosse, Pau (64).

Une production de la Compagnie Graine de Vie coproduite par: Le Mouffetard – Centre national de la Marionnette, Les Scènes du Jura – Scène nationale, Communauté d’Agglomération Pays Basque , L’Agora, Association culturelle – Billère. Et soutenue dans le cadre du dispositif jeune public «Collectif Instant’T ».

avec le soutien de : la Direction Régionale des Affaires Culturelles Bourgogne-Franche-Comté, la Région Bourgogne-Franche-Comté, le Conseil Département du Doubs, la Ville de Besançon.

et le soutien à la résidence de: La Minoterie-Pôle de création jeune public et d’éducation artistique – Dijon(21), Le Lieu, soutenu par la Cie Florence Lavaud – Chantier Théâtre, Le Strapontin, scène de territoire de Bretagne pour les arts du récit , Théâtre Halle Roublot, le Théâtre des 4 Saisons – Scène Conventionnée d’intérêt national « Art et Création » de la Ville de Gradignan, l’ECLA, Saint-Vallier (71) ,L’Artdam en Bourgogne Franche-Comté, et le Département du Doubs, Mi-Scène.

Ce spectacle a bénéficié d’un accompagnement artistique et linguistique à la création de la part d’IVT – International Visual Theatre ».

DISTRIBUTION :

Une Collaboration de :

Laurie Cannac Mise en scène et marionnettes

et

Andy Scott Ngoua Chorégraphie et Interprétation

Musique originale live:

 Adri Sergent

-A plusieurs cordes à son art-

Écriture et interprétation Slam et Rap:

Kôba Building

-Sans Blingbling-

Création lumière et régie

Sébastien Choriol

-Au jeu d’ombre et de lumières de PAR en PAR-

Jeu en langue des signes française projeté

Karine Feuillebois

-Crève l’écran-

Co-écriture du texte -à la main- en langue des signes française

Igor Casas

Collaboration à l’écriture LSF et direction d’acteur

Simon Attia

-Le rythme au bout des doigts-

Vidéo

Fabien Guillermont

-Angle de Vue Hors Cadre-

Costumières

Manon Surat -aux épingles et de fil en aiguille- Nelle Bosson

Aide à la construction

Irene Lentini

-En soutien Marionnettique-

Son

Francois Olivier

-Nous a prêté son équalis’oreille-

DOSSIER:

REVUE DE PRESSE:

FICHE TECHNIQUE GÉNÉRIQUE:

COUPURES DE PRESSE :

LE MONDE :

<< De ce mélange de discipline naît un spectacle d’une grande poésie, quasiment sans paroles, fondé uniquement sur la puissance des images et l’expressivité des corps>>

<<La marionnettiste et metteuse en scène, qui tire dans l’ombre les fils de l’histoire, […] rejoint son complice de création, Andy Scott Ngoua, pour un virtuose numéro de danse et marionnette.>>

 FOGGY’S DELIGHT :

<<Comme toujours quand on est dans le domaine de la marionnette, on pourra s’interroger sur la résonnance de ce spectacle auprès des plus jeunes et l’on conclura qu’ils sont très réceptifs aux changements de jeu du héros, qu’ils comprennent très bien l’argument choisit par Laurie Cannac et fonctionnent à tous les effets, même aux décalages entre langue visuelle et langue des signes.>>

FOGGY’S DELIGHT :

<< Simple dans son propos, évident dans sa forme, le spectacle de Laurie Cannac va emporter ceux qui le regarderont dans une autre dimension, un monde parallèle de rêve, de beauté et de poésie… et contribuer à faire comprendre à ceux qui l’ignoraient encore que, désormais, le théâtre de marionnettes a gagné ses galons d’art à part entière, qui peut, dès lors, produire de grandes œuvres qui gagneront à être vues et revues autant que des spectacles de danse ou ballet.>>

ARTS-CHIPELS.FR :

<<[…]ce spectacle attachant, qui navigue à la frange de l’onirisme[…]est un vibrant plaidoyer pour la reconnaissance des différences en même temps qu’une affirmation et une reconquête de la différence assumée.>>

SUR LES PLANCHES :

« Laurie Cannac a créé un objet théâtral sublime où l’humanité rencontre la poésie. Ce spectacle contient dans son ADN une assise philosophique s’appliquant à chacun d’entre nous. »

TRANSFUGE (Pré-représentation):

<<Un éveil des sens et du cœur pour faire entendre le chant sensible et silencieux du cygne.>>

TRANSFUGE (critique) :

<<La Compagnie Graine de Vie compose un spectacle délicat et inspiré, empruntant autant à la danse, qu’à la Langue des signes, pour réinventer le conte. […] La Langues des Cygnes se veut un rêve aux confins du monde des malentendants, et du nôtre. >>

ZONE CRITIQUE :

<<Avec La Langue des Cygnes, Laurie Cannac propose une version inédite du Vilain Petit Canard d’Andersen. Dans cette adaptation bilingue français et Langue des signes soutenue par l’International Visual Theatre, on suit le chemin de de résilience du caneton le plus mal-aimé de la basse-cour jusqu’à son envol vers la sublimation de sa nature. Un voyage initiatique qui mêle danse, marionnette et musique dans fusion poétique envoûtante.>>

ZONE CRITIQUE :

<< Et la magie opère. Seulement, au lieu d’une fascination aveugle pour la parole divine d’un conteur […], c’est au conte de porter la tradition orale dans l’expressivité d’une langue – qu’à ma grande surprise – je comprends sans la connaître […]. La parole-geste, plus que jamais performative, fait alors naître la féérie.>> FOGGY’S DELIGHT :

<<Andy Scott Ngoua est accompagné dans sa danse solitaire par Adri Sergent, subtil multimusicien, mêlant mélodies traditionnelles et sons contemporains.>>

ARTEFAKE :

<<Ici, c’est une sorte de savante composition de théâtre d’ombres, image vidéo, hip hop, danse contemporaine occidentale et africaine, musique d’Adri Sergent […] et de Koba Building, mais aussi et surtout de marionnettes comme on voit rarement. ”

TOUTE LA CULTURE :

<< On ne saurait plus dire […] si cela tient davantage de la danse ou de la marionnette. C’est le sens de toute l’écriture scénique de ce spectacle, que de réussir à mélanger les différents langages, dans une harmonie et une fluidité qui les lie dans un tout qui dépasse la somme de ses parties. ”

TOUTE LA CULTURE :

<<Au final, la possibilité est offerte à chaque membre du public de réinterpréter les péripéties du récit, et d’y projeter des choses personnelles : l’état émotionnel du danseur est clair et guide le sens, mais chacun.e peut y voir ses propres épreuves, et son propre chemin de maturation.”

Culture Blog SNES :

<< Tout parle et rien ne tient discours, le spectacle glisse sur scène avec élégance. Tout fait signe et cygne à commencer par ces grandes plumes déployées en gestes souples. Tout est beauté, sans luxe mais avec volupté et volutes. Le mariage du jeu avec des marionnettes manipulées par Laurie Cannac ainsi que par le danseur et chorégraphe Andy Scott Ngoua avec lequel l’autrice inaugure un duo, crée un univers surréel. Cette charnière ouvre à un troisième langage, celui d’une poésie associant gestes codés et sons articulés en images insolites et parlant d’elles-mêmes.>>

Premiers jours de résidence de la Langue des Cygnes: Vidéo de Fabien Guillermont.

NB: Le processus de création de La Langue des Cygnes sera suivie par le cinéaste Fabien Guillermont qui l’integre dans son documentaire  »Le Lac des Signes » traitant de la culture sourde. Sortie prévue en 2027.